Projet de Loi de Finances 2017 : zoom sur le volet associatif

Publié le : vendredi 30 septembre 2016 - Modifié le : mardi 9 mai 2017

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le secrétaire d’état aux sports et la secrétaire d’état à la ville ont présenté, vendredi 30 septembre, le Projet de Loi de Finances 2017 du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Focus sur le volet jeunes et vie associative.

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports l’a rappelé en ouverture de la conférence de presse de présentation du Projet de Loi de Finances 2017 : « Le budget 2017 répond à la priorité posée par le Président de la République : préserver notre démocratie et assurer la cohésion nationale. »

Sur un budget total du ministère de 1,41 milliards d’euros, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2016, et 19,5 % depuis 2015, le gouvernement a décidé de préserver les domaines prioritaires comme celui de la jeunesse et de la vie associative en lui consacrant 477 millions d’euros.

 


 

Les crédits alloués permettront notamment d’actionner 2 leviers majeurs en faveur de la jeunesse :

  • L’engagement et la citoyenneté
  • L’emploi et l’insertion

Dans cette optique, le budget jeunesse et vie associative sera principalement dédié à la montée en charge du Service civique afin qu’il devienne universel à l’horizon 2018-2019. 390 millions d’euros seront déployés pour ouvrir le dispositif à de nouveaux viviers et 50 postes seront créés dans les services déconcentrés du ministère pour accompagner la montée en charge ambitieuse au plus près des territoires.

« Nous avons un objectif ambitieux pour le Service Civique : le rendre universel. Cela veut dire qu’à échéance 2018-2019, la moitié d’une génération, 350 000 jeunes, pourra faire un Service Civique. En un quinquennat, nous aurons multiplié ce chiffre par 10 puisque l’objectif 2017 est de 150 000 jeunes. Et mon Ministère reçoit 96 millions d’euros supplémentaires soit 390 millions au total pour assurer cette montée en charge exceptionnelle. » a insisté le ministre.

 


 

Par ailleurs, le Gouvernement a la volonté de soutenir le développement d’une véritable culture de l’engagement dans notre pays. Éducation morale et civique à l’école, soutien à la vie associative et promotion de l’éducation populaire, création d’une réserve civique, congé d’engagement, compte engagement citoyen, reconnaissance de l’engagement dans les parcours universitaires… des mesures volontaristes et cohérentes dont la clé de voûte est le Projet de loi Égalité Citoyenneté en cours de discussion au Parlement.

« Alors que nous avons célébré dans la cour de ce ministère les 115 ans de la loi de 1901 avec les représentants du mouvement associatif, le Gouvernement est prêt à montrer sa volonté de soutenir les associations. Nous répondrons donc le 7 octobre prochain à cette revendication par une mesure fiscale d’ampleur, qui bénéficiera aux 200 000 associations employeuses. » a rappelé le ministre.

Le ministère mobilisera également 22 millions d’euros pour la formation de 150 000 bénévoles et le maintien de 5 600 postes FONJEP, ainsi que 15 millions d’euros du PIA pour soutenir la démarche La France s’engage.


Dans la même rubrique

9 novembre 2017

La méthode de construction d’une politique Vie associative détaillée

Jeudi 9 novembre, à l’occasion d’une rencontre avec les associations, Edouard Philippe, Premier ministre, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, chargé de la vie associative, ont détaillé la méthode par laquelle ils souhaitent (...)
9 novembre 2017

Les nouvelles actions du Gouvernement pour la vie associative

Jeudi 9 novembre, à l’occasion d’une rencontre avec les associations, Edouard Philippe, Premier ministre, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, chargé de la vie associative, ont détaillé de nouvelles actions pour soutenir le monde (...)